Visites de classes

Navi dans la classe d’Olga

Reportage dans la classe d’Olga, professeure des écoles en CP-CE1 dans l’académie de Montpellier.

1. Dans quelle classe enseignes-tu ?

J’ai des CP-CE1 depuis 16 ans. Je suis enseignante depuis 21 ans, j’ai été informaticienne pendant 13 ans avant ça.

En pleine séance de mémorisation sur Navi.

2. Utilises-tu une méthode de lecture ?

Je n’ai pas de manuel de lecture mais de la méthode, évidemment 🙂 Je travaille surtout à partir de la mise en réseau d’albums de littérature jeunesse. J’ai une approche grapho-phonémique avec une progression à moi. Je travaille le sens à partir de la littérature de jeunesse, avec des mises en réseaux d’albums, en fonction des projets de la classe.

J’ai glané au fur et à mesure des années des outils pour aborder la lecture sous ses multiples facettes. La lecture est un maillage de compétences et chacun y entre par des biais différents. À nous, enseignants, de proposer toutes les entrées possibles, que ce soit par le code ou par le sens.

3. Comment as-tu connu Navi ?

Mon conseiller pédagogique de circonscription m’a proposé de participer à des ateliers de conception de Navi. Tout ce qui touche au numérique m’intéresse et la différenciation pédagogique est au centre de ma démarche. J’ai donc foncé !

4. Raconte-nous tes premières séances avec Navi.

En début d’année scolaire peu de compétences étaient validées. Les séances étaient donc très courtes puisque les CP ne savaient pas lire ! Maintenant que certains ont déjà bien acquis des compétences, les séances se sont étoffées. L’ajout des pictogrammes pour illustrer les consignes a beaucoup aidé. L’arrivée des exercices en numérique aussi.

Les nouveaux pictogrammes de Navi, expliqués par Olga.

En général je génère une séance de mémorisation par semaine. En fait trois : une en lecture, une en écriture (graphisme) et une en production d’écrit.

Le plus possible en numérique et le reste sous format papier. J’essaye d’avoir une vraie séance de mémorisation par semaine.

Chaque élève suit son propre parcours numérique.

Un élève est chargé de voir si les autres ont des activités Navi à faire sur l’ordinateur, je les laisse gérer ! Si les exercices écrits ne sont pas finis, ils restent dans leur pochette de travail et les élèves les font quand ils terminent le travail en cours. Ils viennent me voir quand il y a de la lecture (syllabes, mots, phrases…). Et je corrige au fur et à mesure.

En fin de semaine, je ramasse les fiches non terminées et je fais le bilan en évaluant les séances. J’annule les exercices non faits.

Je revisite le tableau de suivi pour mettre à jour les positionnements de tous les élèves et je génère la nouvelle semaine.

5. As-tu noté des premiers progrès suite à l’utilisation de Navi ?

Mes élèves commencent à être habitués au fonctionnement avec Navi, ce sont en général des exercices qu’ils savent faire, ils se sentent en réussite et c’est bien.

Difficile d’évaluer les progrès, comme je l’expliquais avant c’est une brique dans une démarche générale de différentiation.

L’intérêt à mon sens c’est que la machine agit « bêtement » et repropose des exercices là où moi je serai passée à autre chose, et si parfois certains ratent des exercices, je me pose la question d’en remettre une petite couche !

Pour la remédiation, j’ai constitué quelques cahiers de remédiation, j’ai sélectionné des ressources suggérées par Navi, je les ai mises en place mais je ne les ai pas encore évaluées. Il faut plus de temps pour voir si une ressource de remédiation a été efficace.

6. Quels sont selon toi les points forts de Navi ?

Pour le professeur, les points forts sont :

  • Le suivi des compétences
  • La mine d’or d’exercices à disposition pour telle et telle compétence
  • L’impression automatique des plans de travail
  • Les ressources numériques tant pour la mémorisation que pour la remédiation

Et pour les élèves :

  • La simplicité des exercices après un temps d’adaptation
  • La confiance en eux car ils sont souvent en réussite
Les exercices numériques sont automatiquement évalués.

7. As-tu des conseils à donner aux professeurs qui rejoignent Navi ?

Lancez-vous, vous gagnerez du temps dans le tri des ressources pour différencier sans y passer toutes vos soirées ! Prévoyez tout de même quelque chose à faire si certains élèves ont terminé avant les autres car selon les profils il y a plus ou moins d’exercices à faire.

Les élèves aiment bien Navi, certains sont fâchés quand ils n’ont pas d’exercice !

Je vous invite à venir voir quand vous voulez si vous n’êtes pas confinés.